Prêche du 01 avril 2022

Salât à la mosquée (D.R)

Veille de ramadan : commémoration, et réalisation spirituelle

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

إن الحمد لله نحمده ونستعينه ونستهديه ونستغفره ونعوذ بالله من شرور أنفسنا وسيئات أعمالنا، من يهده الله فلا مضل له ومن يضلل فلا هادي له، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له ولا نظير له ولا مثال له، وأشهد أنا محمداً عبد الله ورسوله وصفوته من خلقه وأمينه على وحيه،و نجيبه من عباده، صلى الله تعالى عليه وعلى آله الطيبين الطاهرين، وصحابته المباركين، وأتباعهم بإحسان إلى يوم الدين، وسلم تسليماً كثيراً.

عباد الله. أوصيكم ونفسي الخاطئة بتقوى الله العظيم ولزوم طاعته، كما أحذركم وأحذر نفسي من عصيانه ومخالفة أمره لقوله سبحانه وتعالى: « من عمل صالحاً فلنفسه، ومن أساء فعليها، وما ربك بظلام للعبيد« .

Nous rendons louange à Dieu, c’est à Lui que nous demandons aide, guidance et miséricorde. Nous prenons refuge en Lui contre les maux qui nous assaillent de l’extérieur et de l’intérieur de nous-mêmes, et nous nous réfugions en Lui contre les mauvais actes que nous pourrions commettre. Celui que Dieu guide, nul ne pourra l’égarer, et celui qui s’égare, nul ne pourra le guider (7, 178). J’atteste qu’il n’y a de dieu que Dieu, Seul, qui n’a n’y associé, ni rival, ni modèle ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, choisi parmi Ses créatures, fidèle transmetteur de la Révélation, excellent parmi Ses serviteurs. Dieu S’est relié à Lui et à sa famille, bonne et pure, ainsi qu’à ses compagnons bénis, et ses disciples bons agissants et Les a salués de la meilleure salutation. 

Êtres de Dieu, je vous conseille, à vous comme à moi-même, âme imparfaite, de nous prémunir en Dieu le Très-Haut et à suivre Ses enseignements, comme je vous mets et me mets moi-même en garde, contre le fait d’aller à l’encontre de Ses sagesses. Dieu a révélé : « qui effectue une œuvre salutaire c’est pour soi-même, une mauvaise, c’est contre soi-même. Ton Seigneur n’est pas injuste envers Ses serviteurs ». 

Chers frères, chères sœurs,

Nous sommes aujourd’hui à la veille du début du mois béni de ramadan. Ce mois se caractérise bien évidemment par la pratique du jeûne qui est très connu. Mais si le jeûne est explicitement associé à ce mois, la centralité du texte coranique pendant cette même période, semble moins évidente à l’exception de chez certains religieux. Et pourtant, le mois de ramadan, se caractérise aussi comme étant le mois du Coran. Car c’est au cours de ce mois qu’il est descendu sur le prophète Muhammad (sawas). Ainsi, dans la sourate 97 al-Qadr/la Nuit grandiose :

إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ

وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ

لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍ

تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِم مِّن كُلِّ أَمْرٍ

سَلَامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ

– C’est Nous qui le fîmes descendre dans la Nuit grandiose

– Qu’est-ce qui peut te faire comprendre ce qu’est la Nuit grandiose ?

– La Nuit grandiose vaut plus qu’un millier de mois

– En elle font leurs descente les anges et l’Esprit, sur permission de leur Seigneur, pour tout décret

– Salut soit-elle jusqu’au levé de l’aube

Bien que le mot « Coran » n’ait pas été prononcé ici, le « le » de « le fîmes » l’évoque bien. Cette évocation est proche de celle faite dans la sourate 53, al-Najm/L’Étoile :

وَالنَّجْمِ إِذَا هَوَى

مَا ضَلَّ صَاحِبُكُمْ وَمَا غَوَى

وَمَا يَنطِقُ عَنِ الْهَوَى

إِنْ هُوَ إِلَّا وَحْيٌ يُوحَى

Par l’étoile quand elle décline,

Votre compagnon ne s’égare ni n’est fol

Ni ne tient langage de passion

Ceci n’est que Révélation (wahyyon) à lui révélée (yuha)

Le mois de ramadan commémore l’arrivée sur terre du texte. A ce titre, nous devons nous rappeler qu’il s’agit d’un texte inspiré au même titre que le sont les premières révélations, c’est-à-dire, la Torah, l’Évangile et les Psaumes. Le Coran ne fait pas exception. D’ailleurs, bien que la tradition islamique dominante en fait une véritable « dictée surnaturelle » comme l’a si bien remarqué Louis Massignon. Ce n’est pas notre conception des choses. Dieu a révélé en une nuit, tout le sens du Message au prophète. Pendant les vingt-trois années qui ont suivies, chaque épisode de sa vie a été l’occasion pour le prophète de mettre en mots, traduire en actes le sens de la révélation. Ainsi, le prophète a bien un rôle actif dans la révélation, et n’est pas un simple instrument. La révélation pour nous traduit un phénomène de double-mouvement, un vertical de Dieu vers les hommes, et un horizontal, du prophète (homme), vers tous les autres hommes. 

Cette fameuse nuit particulière de la Révélation, c’est celle que le Coran qualifie de Laylat-al-qadr. Mais comment traduire proprement un terme aussi polysémique que « qadr » ? Ce mot est même amphibologique, en ce sens, qu’il veut dire une chose et son contraire. Ainsi, ce mot peut vouloir dire « capacité de faire », « ordonnancement », « mesure », « majesté » … De cette façon, dans la polémique théologique qui opposait les partisans de la prédestination aux partisans du libre-arbitre, chacun qualifiait l’autre de « qadarite », partisans du « qadr ». Les partisans de la prédestination divine faisant de leurs opposants des partisans de la « qadr-capacité de faire. » Tandis que ces derniers, faisaient des autres les partisans du « qadr-ordonnancement. » 

C’est pourquoi la traduction de Jacques Berque faisant de Laylat-al qadr, la Nuit grandiose me paraît plus judicieuse. Ce mois de ramadan est le mois dans lequel nous devons nous relier au Coran pour retrouver cet état initial de grandeur de la révélation coranique. Il faut d’autant plus relire le texte, que nombre de nos compréhensions de ses passages ont été voilés par nos interprétations. En effet, il n’est pas rare que nous ne nous rappelions plus de ce qu’il y avait dans le texte au profit de ce qu’a retenu la tradition théologique. C’est pourquoi notre relecture du texte doit se faire pleinement, en toute conscience, et ne pas chercher à établir un record de lecture. Et c’est là qu’intervient le jeûne…

أقول قولي هذا واستغفر الله لي ولكم فاستغفروه انه غفور تاب رحيم

Deuxième prêche

الحمد لله، والصلاة و السلام على رسول الله، نبينا محمد و على آله و من والاه، أما بعد، 

Le jeûne intervient en effet dans ce cadre de renouement avec l’aspiration à Dieu. Ainsi, il est dit en sourate 2, La Vache/al-Baqara, 183-184 :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ

أَيَّامًا مَّعْدُودَاتٍ فَمَن كَانَ مِنكُم مَّرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ فَمَن تَطَوَّعَ خَيْرًا فَهُوَ خَيْرٌ لَّهُ وَأَن تَصُومُوا خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ

Vous qui croyez, le jeûne vous est prescrit, comme à vos devanciers, dans l’attente que vous vous prémunissiez

Durant un nombre limité de jours. A quiconque d’entre vous serait malade, ou se trouverait en voyage, incombe un même nombre de jours pris ailleurs. A ceux qui en sont capables (mais le rompent), incombe comme rançon de nourrir un pauvre – quiconque fait mieux, spontanément, c’est pour lui meilleur. Si vous jeûnez, c’est parce que le jeûne est meilleur pour vous, pour autant que vous sachiez 

Le jeûne nous est prescrit pour ce mois, qui est aussi le mois du Coran. Cela n’est pas un hasard, le jeûne affaiblit nos organismes, nous sommes plus fébriles, plus fragiles, et sans doute plus sensibles et réceptifs. Ainsi, relire le Coran dans cet état, c’est le relire dans un certain état de dépouillement spirituel. Cette disposition peut favoriser la redécouverte du texte, parce qu’elle nous soulage du confort des interprétations que nous avions déjà admises. Seuls face à nous-mêmes, nous sommes aussi seuls face au Texte, et c’est ainsi que de cette mise en relation si particulière, que de nouvelles prédispositions peuvent survenir. Au contact du texte, et de cette nouvelle disposition que nous occupons pour le redécouvrir, nous sommes aussi dans une nouvelle disposition pour le traduire en actes de façon différente. Dépouillés de nos certitudes et du confort dans lequel nous étions grâce au jeûne, la relecture du Coran devient un acte tout à fait fondamental pendant ce mois précis de ramadan. 

Mais le texte précise bien que si nous sommes voyageurs, ou malades, ou dans toute autre situation qui nous rendrait difficile de jeûner, que nous pouvons rattraper le ou les jours ratés plus tard. C’est le régime de dérogation que nous permet le Coran. Or si la dérogation existe, c’est qu’elle doit être utilisée. Nombre de personnes disent qu’aux vues de nos conditions de voyage actuelle, plutôt confortables, il n’y a pas de raison de jeûner surtout si c’est pour prendre l’avion ou le train pour quelques heures à peine sans souffrir plus que cela. Et pourtant, le régime de la dérogation existe car il permet à chacun de prendre le temps de s’ancrer dans une situation particulière en la conscientisant en quelque sorte. Nous sommes en voyage, alors il faut vivre en tant que tel. Si je suis en déplacement pour trois jours pour mon travail, pendant trois jours je ne vis pas comme je vis le reste du temps. Je ne dispose pas du même repos existentiel et des repères qui m’apaisent. Je dois avoir l’esprit là où il est, je suis malade, même légèrement, je voyage, au-delà d’une certaine distance et/ou pour un certain temps, alors cela doit se traduire dans ma conscience et dans ma manière de vivre la foi. C’est la raison pour laquelle, tant que je voyage, même si celui-ci devait se maintenir une année complète ou plus, je dois prier en voyageur. Toutefois, rien n’empêche les impétrants de la dérogation de lire le Coran. 

Cela est aussi vrai des gens qui ne peuvent plus jeûner pour des raisons de maladie chroniques comme le diabète par exemple. Ne pas jeûner ne doit pas les empêcher de se plonger dans le texte coranique, et s’ils ne peuvent jeûner par la bouche, ils doivent le faire par l’esprit. Se dépouiller du confort de leurs connaissances et certitude et se relier au texte coranique, à cette inspiration venue de Dieu. Cela vaut aussi pour les gens qui peuvent jeûner mais choisissent de nourrir un pauvre par jour non-jeûné comme le permet le Coran. Rien ne les empêche, s’ils sont sincères, comme pour les malades, de plonger dans le texte coranique pour y redécouvrir des choses qu’ils et elles n’avaient pas vus avant, d’autant plus qu’en fonction de nos vécus, nos expériences etc. nous évoluons et voyons les choses de façon différente et plus riche, ce qui ne peut qu’enrichir notre lecture du noble Écrit. 

Je nous encourage tous à procéder ainsi, et je prie Dieu pour qu’Il nous aide à y parvenir. 

Et Dieu sait le mieux

اللهم اجعل جمعنا هذا جمعاً مرحوماً، وتفرقنا من بعده تفرقاً معصوماً، ولا تجعل فينا و لا معنا شقياً ولا محروماً و لا مترودا، اللهم لا تدع لنا ذنباً إلا غفرته، و لا هما الا فرجته، ولا ديناً إلا قضيته، و لا مريضاً إلا شفيته، ولا مبتلى إلا عافيته، ولا مظلوماً إلا نصرته، ولا ميتاً إلا رحمته. اللهم اغفر لنا و لوالدينا، و للمؤمنين و للمؤمنات، و للمسلمين و للمسلمات، الاحياء منهم و الأموات، إنك سميع قريب مجيب الدعوات. اللهم انفعنا بما علمتنا، و علمنا ما ينفعنا، و زدنا علما. ربنا أتنا في الدنيا حسنة و في الأخرة حسنة و قنا عذاب النار، و آخر دعوانا إن الحمد لله رب العالمين. 

سبحان ربك رب العزة عما يصفون و السلام على المرسلين و الحمد لله رب العالمين.

عباد الله إن الله يأمر بالعدل و الإحسان و إيتاء ذي القرباء، و ينهى عن الفحشاء و المنكر و البغي، يعظكم لعلكم تذكرون

Ô Seigneur fais de notre assemblée ci-présente une assemblée bénie ! et que notre dispersion d’après se fasse en bon ordre ! épargne nous souffrances et humiliations ! Ô Seigneur pardonne nos fautes, allège nous douleurs, efface nos dettes, guéris les malades, soigne les affligés ! Rends justice aux spoliés ! Pardonne aux décédés ! Ô Seigneur recouvre nos erreurs à nous, celles de nos parents, des musulmans, des musulmanes, des croyants et des croyantes, les vivants d’entre eux comme des disparus ! Ô Seigneur nous Te demandons guidance, droiture, bonté et aisance. Seigneur apprends nous ce qui nous sera bénéfique, et fais que ce que Tu nous a appris nous soit bénéfique, et augmentes notre savoir ! Ô Seigneur, accordes nous de bonnes actions dans cette vie et dans la vie dernière et épargne-nous du feu ! 

Et louange à Dieu, le Seigneur des mondes ; Ton Seigneur, possesseur de la puissance, est au-dessus de toutes les suppositions ; paix sur les messagers envoyés et que louange soit rendue au Seigneur des univers (27, 180-182)

Dieu ordonne la justice, le bel agir, la libéralité envers les proches ; Il proscrit la turpitude, le blâmable, la démesure, Il vous sermonne, attendant de vous que vous méditiez (16, 90)

Publicité

2 commentaires sur “Prêche du 01 avril 2022

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour
    Je ne suis pas musulmane, mais mon compagnon est musulman. Cela m a conduite à essayer de lire le Coran, en ce mois particulier. Embrasser une religion, même si on en ressent le besoin, n est pas évident pour quelqu’un qui n à jamais eu de religion.
    Pourriez-vous me conseiller des lectures pour me permettre d avancer.
    Je vous remercie infiniment
    Claudine Lecuyer

    J’aime

  2. Bonsoir. J’ai enfin trouvé en votre association une communauté dans la quelle je me retrouve pleinement. Depuis bientôt 30 ans, je m’interrogeais sur les incohérences des courants de l’Islam qui sont diffusés. Aussi bien sur la question du voile ( éclairée par l’entretien entre Leila Babes et l’imam Oubrou)que la place de la femme en général et de ce caractère évolutif du coran en particulier que tout le monde voit figé. Les prêches centrés sur la place humiliante de la femme dans notre société vue par des personnes aux regards et horizons fermés limités à leur propre interprétation des textes sans réelle objectivité, rendant le saint coran bien réducteur. Mais malgré tout cela, j’ai continué de chercher dans les diverses publications afin de me faire ma propre analyse ( certes, je ne suis pas théologienne, mais ce n’est pour autant que je me sens incapable de comprendre). Alors merci d’avoir eu le courage de porter notre voix étouffée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :